www.snuipp.fr

SNUipp-FSU46 : syndicat des personnels des écoles.

Navigation

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
11 juin 2020

2S2C : vers la fin de l’école commune ?

Le dispositif 2S2C prévoit en complémentarité des enseignements la mise en place d’activités culturelles et sportives sur le temps scolaire conventionné avec les collectivités. Pour le SNUipp-FSU, il y a un fort risque d’externalisation de ces enseignements avec un recentrage des temps menées par les PE sur les disciplines dites « fondamentales ». Il organise le 16 juin à 18h, avec le SNEP-FSU, une webConférence pour en parler.

Présenté le 19 mai dernier dans une note de la DGESCO, le dispositif « sport, santé, culture et civisme (2S2C) » prévoit dans le cadre de la reprise progressive des cours dans les écoles et les collèges de nouveaux modes d’accueil des élèves. « Lorsque l’élève n’est pas sous la responsabilité de ses professeurs, il est possible de proposer des activités sur le temps scolaire qui se déroulent dans le prolongement des apprentissages et en complémentarité avec l’enseignement », indique la note. Ces activités sont facultatives et gratuites et elles doivent être organisées en concertation avec l’équipe éducative. La note précise également avec prudence que ces interventions « ne se substituent pas aux enseignements et donc à l’action première des professeurs dans leurs disciplines (EPS, Arts plastiques, éducation musicale, enseignement moral et civique …) ».

Soirée de l’EPS on line

Avec pour titre le 2S2C, un ami qui nous veut du bien ? , la web conférence du mardi 16 juin à 18H, organisée par le SNUipp-FSU et le SNEP-FSU est ouverte au plus grand nombre. Il est nécessaire de s’inscrire pour recevoir le lien de la conférence qui durera 1H30.

Des conventions avec les collectivités

Le dispositif 2S2C prévoit l’établissement de conventions entre les collectivités et les services de l’inspection académique. Elles précisent les modalités ainsi que les lieux prévus pour le déroulement de ces activités sportives et culturelles sur le temps scolaire. Un financement de 250 millions d’euros a été prévu au plan national et le tarif fixé ne peut excéder 110 € par jour et par groupe de 15 élèves. La convention prévoit également le respect du protocole sanitaire en cours. Même si un budget est prévu ce dispositif repose la question des inégalités de ressources financières et humaines entre les différentes collectivités. Enfin ce dispositif entretient une réelle confusion entre le temps scolaire, périscolaire, entre des disciplines relevant de l’enseignement pour toutes et tous et des activités facultatives encadrées par des interventions extérieures.

Là où les 2S2C se mettraient en place, le SNUipp-FSU demande qu’ils soient identifiés comme du temps « périscolaire ». Seul le temps assuré par les PE doit être identifié comme du temps scolaire, et la totalité des programmes nationaux doit continuer à être mis en œuvre par les personnels enseignants. Ce temps des 2S2C doit demeurer un temps facultatif pour les familles, en opposition au temps d’enseignement qui doit lui redevenir obligatoire. Si le COVID est toujours actif en septembre, obligeant les enseignants et les enseignantes à ne faire classe qu’à des demi-groupes d’élèves, des dispositifs périscolaires « habituels » pourraient permettre d’accueillir plus d’élèves. Le SNUipp-FSU s’oppose à la mise en place des 2S2C, source d’inégalités territoriales qui contribueraient à vider l’école de sa substance en limitant le rôle des PE à l’enseignement des fondamentaux.

 

Répondre à cet article

 

29 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU46 : syndicat des personnels des écoles., tous droits réservés.