www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Archives  / 2011-2012  / Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 janvier 2012

Les inspecteurs d’académie supprimés !

Un décret du 6 janvier 2012 supprime les Inspecteur d’Académie qui deviennent des adjoints du Recteurs. C’est ainsi toute l’organisation territoriale de l’administration qui est ébranlée.

Issu directement de la Réforme Générale des Politiques Publiques* (RGPP), le décret relatif à l’organisation académique est publié au Journal Officiel du 6/01/2012 (il entrera en vigueur le 1er février 2012). Ce décret « réforme l’organisation des services académiques et départementaux de l’éducation nationale » et « crée un comité de direction de l’académie », composé du recteur et de ses adjoints, le secrétaire général d’académie et les Inspecteur d’Académie, qui prennent le titre de Directeurs Académiques des Services de l’Éducation Nationale (DA-SEN).

L’ensemble des pouvoirs dans les mains du Recteur

Ces Directeurs Académiques ont la qualité de chef de service déconcentré dans le département. Ils "interviennent désormais en qualité de délégataires de la signature du recteur d’académie".

En outre, selon ce texte, « le recteur arrête, conformément aux orientations ministérielles, l’organisation fonctionnelle et territoriale de l’académie ainsi que les attributions des services de l’académie et des services départementaux de l’éducation nationale placés sous son autorité. » Ainsi, les Recteurs se voient attribués l’ensemble des compétences que les IA possédaient jusqu’à maintenant (carte scolaire départementale, mouvement des personnels, promotions...). Les nouveaux Directeurs Académiques (anciens IA) agissent donc par délégation du Recteur d’académie.

Enfin, le décret met en place le cadre juridique permettant la création de services interdépartementaux et les mutualisations de services, en application du schéma de mutualisation arrêté par le recteur.

Un école au diapason sur fond d’économies budgétaires

Pour le Ministère, ce décret « donne aux recteurs [...] les moyens de mettre en œuvre plus efficacement la politique éducative ».

Pour le SNUipp-FSU, l’objectif est clair : recentrer les pouvoirs sur les Recteurs afin de mettre en application la politique gouvernementale, en supprimant "efficacement" un maximum de postes. L’échelon départemental, trop coûteux, disparaît ainsi progressivement au profit d’un fonctionnement managérial, très hiérarchisé.

C’est ainsi toute la politique territoriale qui est ébranlée : les discussions et les prises de décisions sont de plus en plus éloignées des réalités rencontrées dans les écoles, dans les communes. Au nom des économies budgétaires, d’une dette dont nous ne sommes pas responsables, les services publics de proximité paient le prix fort.

Chaque citoyen et leurs enfants supportent cette politique de rigueur !

* En pièce jointe un texte sur la RGPP.

RTF - 7.4 ko
Réforme Générale des Services Publics

 

79 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.