www.snuipp.fr

SNUipp - FSU 46

Navigation

16 octobre 2012

CTsD second degré du 16.10.2012

Bien que ce soit un CT spécial second degré quelques points du premier degré ont été évoqués.

La FSU a fait une déclaration préliminaire en précisant que le premier degré avait largement fait les frais de la politique de casse du gouvernement précédent, les attentes des collègues sont énormes et ils attendent que de vraies réformes se mettent en place, et non dans la contradiction comme sur le sujet des projets d’écoles. Elle a rappelé le mal causé par l’aide personnalisée : la quasi disparition des RASED avec en prime le stress et le travail en flux tendu des collègues et des élèves. Il faut profiter de cette année pour libérer les enseignants de cette ½ heure : ils l’utiliseront au mieux en professionnels qu’ils sont. Idem pour le Livret Personnel de Compétence : outil inutile, traité souvent d’usine à cases. Faisons le disparaître comme c’est prévu. .

- La FSU veut que cette année soit bien une année de transition et non de continuité de l’école dégradée.

- Le DASEN a tenu à se féliciter de la consultation sur la refondation de l’école durant laquelle ses vues sur l’école étaient portées par les personnels sélectionnés par ses soins. Un dialogue pour lui largement ouvert qui débouchait sur la panacée qu’est le regroupement d’école, sorte de cité scolaire idéale pour les élèves et les enseignants. Mais quid du service public de proximité ? De l’implication des maires des petites communes ? Du maillage du territoire, une école qui ferme et c’est la mort assurée du village par manque d’attractivité. Pour ce qui est du projet d’école il souhaite conserver le travail accompli, précise que cela dépasse le cadre de la consultation nationale et qu’il n’y a eu aucune directive du ministère.

- Les effectifs prévisionnels : en ce qui concerne le Lot pour la rentrée 2013 est prévue une baisse de 90 élèves dans le primaire. Cela contraste avec les fortes diminutions des années précédentes (- 500 en 2011 et – 291 pour cette rentrée 2012). Il y a 12 613 élèves dans le primaire sur le Lot : une hémorragie de 800 élèves en 2 ans !

- Les organisations syndicales font remarquer que le fléchage des postes en langue est atypique sur l’académie, on assiste plutôt à un défléchage massif. Cela cause des problèmes dans les écoles. Le DASEN annonce un fléchage moindre cette année. Il confirme qu’il y aura une formation continue langue en cours d’année qu’il précisera ultérieurement.

 

14 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU 46, tous droits réservés.