www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Archives  / 2006/2007  / Actualités 46 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 octobre 2004

Compte-rendu de l’audience du 13/10/04 avec l’Inspecteur d’Académie

Le SNUipp rencontre l’IA

Suite à notre demande d’audience nous avons été reçus par l’IA le mercredi 13 octobre à 18h 15 (nous avions rendez-vous à 17h !). L’audience a duré 1h30. La délégation était composée des 3 co-secrétaires départementaux du SNUipp. Nous avons fait part à l’IA du mécontentement ambiant et de l’exaspération des collègues face à ses nombreuses circulaires pressantes et insistantes. Ont été développés les points suivants :
 Enseignement des langues vivantes : L’IA nous informe que la mise en place d’un recrutement de 14 locuteurs natifs s’ajoutant au contingent actuel d’intervenants ( profs de collèges, PE ou instits habilités) et au redéploiement des TZR (profs titulaires remplaçants) permet de couvrir les besoins du département et d’étendre l’enseignement des langues aux classes de CE1. Il prévoit à terme un « plan massif de formation langues » et un allongement du temps de formation pour l’habilitation (IUFM). Il envisage de supprimer les postes fléchés langues et de créer provisoirement des « postes d’itinérants langues ». Il précise que l’anglais n’aura pas le monopole ! … Le SNUipp rappelle alors à l’IA que les langues vivantes au cycle 2 n’ont aucun caractère obligatoire cette année d’autant qu’à sa connaissance ( et là, on cite les écoles) les besoins au cycle 3 ne sont pas encore couverts sur l’ensemble du département. Il assure qu’il le sait de source sûre, tous les besoins sont bien couverts au cycle3 ! … et si ce n’est pas le cas, il faut recourir aux IEN pour trouver des solutions.
 Sciences, techno et informatique : L’IA nous fait part de son intention de doter toutes les écoles du Lot en matériel. Le budget 2004 n’est pas épuisé et il bénéficie d’une importante rallonge. Evidemment les collectivités locales participeront à hauteur de 50% ( info à vérifier). Il projette donc la mise en place de quatre plate-formes sur le Lot : sciences technologie informatique à Souillac, sciences technologie à Figeac, informatique à Lacapelle-Marival et la dernière restant à définir. Le SNU intervient alors pour lui faire part de sa désapprobation concernant les attributions arbitraires des postes TICE hors CAPD et en particulier de celui de l’animateur informatique sur Cahors 1, recruté sans CAFIPEMF. L’IA accuse le coup et répond que l’appel à candidature a été mal formulé et que d’ailleurs le CAFIPEMF n’était pas nécessaire. Le SNUipp évoque alors la possibilité de procéder à de nouveaux entretiens( c’était dit avec humour) et là, surprise, c’est une idée qu’il n’écarte pas ! (à suivre).
 Liste de matériel de sciences : Cette liste suscite bien entendu de nombreuses interrogations et de nombreux commentaires parmi nos collègues. Si le SNUipp ne désapprouve pas l’idée de procéder à un état des lieux et recenser les besoins dans les écoles, il fait tout de même remarquer à l’IA que la pub pour CELDA n’était pas nécessaire. Nous avons alors eu droit à une leçon d’économie de marchés. Et moi qui pensais acheter mon matériel chez le petit commerçant du coin !
 REP : Alors que les contrats de réussite sont en train d’être évalués, le SNUipp met l’accent sur le mauvais fonctionnement du REP de Prayssac : seulement 4 heures allouées à un prof du collège pour la coordination alors que le REP de Montcuq bénéficie d’un mi-temps. L’IA souhaite revenir sur ces fonctionnements après les évaluations des contrats.
 SEGPA de Figeac : Le SNUipp fait remarquer que la SEGPA de Figeac a des effectifs trop élevés en classe de 6ème. Pour l’IA, trop d’enfants sont mal orientés et ne relèvent pas de la SEGPA et peuvent rester dans un cursus scolaire « normal », d’autres au contraire relèvent des IR ou des IME. Le SNUipp fait remarquer que les CLIS sont insuffisantes et que certains élèves peuvent difficilement être ré-intégrés.
 Evaluations CE2 et J’ADE : Le SNUipp approuve la mise en place de la demi-journée d’animation pédagogique consacrée à l’utilisation de J’ADE et demande une journée entière pour l’exploitation des ces résultats (tableaux, graphiques etc…) L’IA semble approuver, mais à la demande de libérer du temps, sur le temps de travail, pour la communication des résultats aux parents, c’est un non ferme et définitif. La communication doit être faite hors temps scolaire, comme nous le faisons pour n’importe quelle autre rencontre avec les parents. Le SNUipp rappelle à l’IA que la communication doit se faire dès les résultats obtenus et que cela prend beaucoup de temps certains départements bénéficient d’une demi-journée banalisée. L’IA reste sur son refus.
 LOTEC L’IA souligne qu’il n’a jamais été question de communiquer les résultats des évaluations de chaque école et que ceux-ci seront donnés globalement au niveau du département. En conclusion, il veut rattraper le retard pris dans le département notamment dans les TICE et les langues vivantes. A nous dans chaque école de lui faire part de nos difficultés par l’intermédiaire des IEN. Ses maîtres-mots : des moyens, de l’efficacité, de la cohérence pour la réussite de nos élèves.

Nicole BOYER, Josiane CASSAGNE

 

35 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.