www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Archives  / 2013-2014  / Actualités 2013-2014 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er septembre 2014

Ecole Henri Tamier à Cahors

3 organisations syndicales et les parents d’élèves écrivent au maire de Cahors et aux médias. Les parents d’élèves ne décolèrent pas, et les organisations syndicales trouvent encore ce choix pour le tissu scolaire de la ville complètement incohérent. Ci dessous la copie du courrier.

à Cahors, 30 août 2014

SNUipp-FSU CGT éduc’action SUD Education

à M. Vayssouze Maire de Cahors Monsieur le Maire,

Soucieux de voir élèves et enseignants rentrer dans les meilleures conditions, les syndicats enseignants du premier degré FSU CGT et SUD, ainsi que les parents d’élèves ont besoin de réponses à différentes questions concernant la scolarisation des élèves du quartier de Ste Valérie.

Nous n’allons pas rappeler nos griefs concernant cette fermeture d’école, bien que nous soyons consternés. Nous continuerons par ailleurs à demander auprès des instances de l’Éducation Nationale la réouverture d’une classe pour un véritable service public et le respect de l’égalité des usagers.

Nous avons donc besoin de connaître le détail des mesures promises aux parents d’élèves lors des débats du 21juin 2014 :

- La navette gratuite doit amener les élèves de Sainte Valérie jusqu’au groupe scolaire J. Calvet, matin, midi et soir. Les parents n’ont pas été destinataires de l’information, que ce soit sur le lieu ou sur les heures de ramassage. Sera-t-elle effective dès le 2 septembre et aux normes pour le transport d’enfant de deux ans ?

- La cantine scolaire de la maternelle J. Calvet est aussi un point d’inquiétude des parents, les effectifs actuels de la maternelle ne permettront pas de faire manger simultanément les enfants, comment sera organisée la restauration ?

-  La scolarisation des élèves du quartier est massive sur la maternelle J.Calvet, faisant grimper les effectifs de manière considérable. La scolarisation des élèves de deux ans est en danger, alors que ces élèves devraient, au titre de l’article L113-1 modifié par la LOI n° 2013-595 article 8 sur la refonte de l’école de la République et en bénéficier dès leur plus jeune âge. À ce jour, cela concerne 8 enfants de très petite section. Les moyens en ATSEM seront-ils maintenus pour permettre au mieux l’accueil de ces tout-petits ?

- Pour le reste des sections de petits, moyens et grands, nous avons ouïe dire que seulement une des deux ATSEM serait présente au groupe Jean Calvet, nous voyons bien qu’une restructuration du tissu scolaire n’est pas sans heurt, pour les adultes comme pour les enfants.

- Les élèves seront aussi dans des conditions de travail dégradées, avoisinant la trentaine dans chacun des cours, ce qui va à l’encontre des préconisations du gouvernement basé sur les études de M. PIKETTY (EHESS) et les bienfaits de la diminution de la taille des classes, notamment pour les milieux sociaux défavorisé (voir pj). En dépit de vos paroles rassurantes du mois de juin , les parents d’élèves ne connaissent que tardivement voire pas encore l’organisation choisie pour les élèves de Grande section, et si certains sont du coté de l’élémentaire, avec les CP. Si ces choix relèvent de l’équipe enseignante, il nous semble qu’il manque une communication claire de la mairie vers les parents, afin de rassurer les principaux concernés.

La rentrée est là, mais nous nous tenons disponible pour une rencontre autour de nos interrogations.

Salutations sincères,

M. B. DEBALS Mme I. BAUDIS M.JC LANGLAIS Les parents d’élèves

 

29 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.