www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Commissions (CTsD, CAPD, CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 novembre 2015

Groupe de travail « Grille de notation » du 10 novembre

Cela devient une habitude de notre directeur académique, nous avons un groupe de travail convoqué sans qu’aucun document de travail ne nous soit envoyé. Il voudrait jouer l’effet de surprise qu’il ne s’y prendrait pas autrement... A la manière des joueurs de poker, les cartes sont dévoilées petit à petit, et surtout avec l’obligation pour les représentants du personnels de réagir « à chaud ».

L’abandon du projet de révision technique :

Le DASEN explique longuement qu’il renonce à son projet parce qu’il a entendu les nombreuses récriminations dans et hors CAPD. Il nous propose donc d’étudier les incidences de ce renoncement.

Pour le SNUipp-FSU, des postulats de départ inexacts :

Lorsque le DASEN avait en fév 2015 expliqué que la grille du Lot était trop haute, et sur-notait les collègues, nous nous étions alors penchés sur cette question. Sur une douzaine de collègues , 50 % étaient au plafon de la grille, et 8 % au-delà de la grille.Ce propos était donc partiel et partial, beaucoup de collègues entrent dans le Lot au plafond de la grille, ce n’est pas un phénomène lotois uniquement.

L’an passé en dépit d’échanges nombreux, l’IA-DASEN assurait la faisabilité de son projet de révision par le bas appliqué à tous. Selon nous, ce projet n’était de toute façon pas tenable , les jurisprudences autour de la question de la notation individuelle sont nombreuses dans les papiers du tribunal administratif, nous aurions été aux cotés de ceux qui auraient fait un recours. Une note d’inspection sanctionne une évaluation individuelle, et ne peut pas être appliquée collectivement.

Comment faire pour les « au-delà de la grille » ?

141 collègues sont actuellement au-delà de la grille départementale de notation. Le DASEN explique que ces collègues seront maintenus à leur note jusqu’à ce qu’ils soient dans un échelon qui leur permette une augmentation. Par exemple, Madame X, prof d’école échelon 9, qui a 19 de note, devra attendre d’être à l’échelon 11 pour pouvoir être augmentée (note max échelon 11 est 20 sans correctif). Bien sûr, ces collègues vont devoir attendre de nombreuses années avant de voir de nouveau leur note grimper, mais c’est déjà le cas dans de nombreux départements, et c’est ce qui pour le SNUipp nous a semblé le moins injuste.

L’Avis du SNUipp-FSU

Si pour certains, cette remise à niveau des notes permettait de replacer tout le monde, au SNUipp-FSU, nous sommes heureux de voir le projet abandonné. Oui, nous ne pensons pas que pour replacer 141 collègues qui ont eu la chance ou le mérite d’avoir une note au delà de la grille, il soit nécessaire de bouger les notes des 700 autres collègues qui sont, eux, en conformité avec la grille actuelle. Nous sommes surpris d’entendre que pour certains rien n’est « réglé »... la baisse technique réglerait-elle vraiment qqchose ?

Le SNUipp continue de demander l’avancement de tous au rythme le plus rapide, c’est pourquoi nous contestons vivement que dans la grille soit positionné un 13,5 au 11ème échelon dans la partie compétences à renforcer. Nous pensons que cela ne permettra pas aux collègues d’accéder à la hors classe s’ils sont positionnés là. Le DASEN ne pense pas, contrairement au SNUipp, que l’accès à la hors classe doit être possible pour tous. Un peu de méritocratie... Même si les collègues ont déjà passés 23 ans face à la classe...

Autre annonce, le correctif de note :

Il est de 0,2 par an, au delà de 3 ans sans inspection.

Autre annonce, la baisse de note :

Cela avait déjà été esquissé... Si une inspection amène l’IEN a vouloir baisser la note, l’inspection devient une visite conseil avec des préconisations claires (progrès attendus, ressources à consulter, formation, stratégie d’accompagnement par la circo...) Ensuite une nouvelle inspection est programmée, qui regarder l’aspect des 2 ou 3 compétences professionnelles fondamentales. A l’issue de cette inspection la note peut être maintenue, baissée, voire augmentée.

Autre annonce, accès à la note maximale de l’échelon :

Il faut que ce soit des collègues qui font un boulot dans lequel aucune compétence professionnelle ne manque.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.