www.snuipp.fr

SNUipp - FSU 46

Navigation

Vous êtes actuellement : Archives  / actu 2016 2017 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 septembre 2016

Sous nombre dans l’académie, liste complémentaire et ineat : Compte-rendu de l’audience au rectorat

Suite à l’appel au rassemblement du mercredi 7 septembre par le SNUipp-FSU académique, le SNUDI-FO et le collectif « Liste complémentaire CRPE 2016 » concernant le sous-nombre dans l’académie et notre demande de recours à la liste complémentaire, nous avons été reçus en audience par le secrétaire général, Xavier le Gall et le secrétaire général adjoint, Frédéric Faisy.

Le SNUipp-FSU a réitéré les demandes exprimées lors de la rencontre de sa coordination académique la veille avec le cabinet de la ministre (voir compte-rendu ici) :

- recrutement de tous les candidats inscrits sur la liste complémentaire pour répondre aux besoins de chaque département, y compris avec un recours à la liste complémentaire « à l’ancienne » à 100 % sur le terrain la première année avec une formation professionnelle différée d’un an à l’ESPE ;

- réunion du jury académique pour allonger la liste complémentaire afin de pourvoir les vacances d’emplois survenant dans l’intervalle des deux concours

- demande d’intervention pour faciliter l’intégration d’enseignants titulaires par INEAT en débloquant les refus d’EXEAT

- refus du recours à la contractualisation.

Réponses du secrétaire général

Le recours à la liste complémentaire est une possibilité mais elle ne peut servir qu’à pallier les désistements, les reports ou les démissions de stagiaire. La capacité d’accueil de l’ESPE de Toulouse est saturée et la direction de l’ESPE n’est pas en mesure de former de nouveaux stagiaires sur le site toulousain. Par ailleurs, il n’y a pas de postes « berceaux » (support de stagiaire à mi-temps) disponibles. Le recours à la contractualisation répond à la nécessité d’avoir des enseignants dans les classes.

Notre proposition de recruter les listes complémentaires à 100% en classe en différant la formation d’une année sera soumise à l’arbitrage de la rectrice.

Le SNUipp-FSU a précisé que si le site de Toulouse était saturé, d’autres départements de l’académie, également en sous-nombre, pouvaient accueillir de nouveaux stagiaires à l’ESPE.

De plus, le texte régissant le recours à la liste complémentaire laisse la possibilité de différer la formation d’une année, comme cela s’est passé pour le recrutement d’un très grand nombre de collègues il n’y a pas si longtemps. Réglementairement, rien n’impose la stagiarisation mi-temps ESPE/mi-temps classe la première année via un recrutement par la liste complémentaire.

Le SNUipp-FSU intervient dès demain en audience auprès de la ministre pour demander l’ouverture des listes complémentaires et le recrutement de tous les candidat-e-s, partout où il y a des besoins.

Pour rappel : le collectif "Listes Complémentaires" a lancé une pétition en ligne, que nous soutenons et relayons. Nous sommes tout-es concerné-es. Signons massivement ! (sur ce lien).

JPEG - 81.8 ko

Nous n’accepterons pas que les écoles, les élèves et les collègues soient mis en difficulté dès cette rentrée, puis au cours de l’année, par un manque de professeurs des écoles, alors que des possibilités concrètes de recrutement existent.

De la même manière, nous continuerons à nous opposer à ce que des « contractuels » soient embauchés alors que des « futurs » collègues sont dans l’attente d’un recrutement et d’une formation.

Vous pouvez nous faire remonter tous les dysfonctionnements dus à un manque de personnel (postes non occupés, utilisation de remplaçants, etc.).

 

8 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU 46, tous droits réservés.