www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Commissions (CTsD, CAPD, CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
6 septembre 2017

CTSD CDEN CAPD du 5 septembre 2017

La déclaration de la FSU 46 : c’est ICI

PDF - 40.2 ko
décla FSU CDEN sept 2017

Nous avons insisté sur deux points : les effets de la carte scolaire très agressive de cet hiver et les rythmes scolaires.

Molières : une école associative a vu le jour dans l’ancienne école publique de Molières. Elle accueille des maternelles (10 à ce jour), dans un statut hors contrat associatif et participatif. Le SNUipp déplore depuis le début du remaillage la montée des tensions entre élus, qui clivent des élus, citoyens, parents au sein d’un canton ou d’un village. Le désarroi de certains amène à des projets tel que celui-ci.

https://www.radiototem.fr/index.php/29-quercy-rouergue/2410-lot-une-ecole-ferme-les-citoyens-la-transforment-en-etablissement-prive

Frayssinet/Goujounac : Le DASEN parle d’une situation en demi teinte sur ce RPI où la 3ème classe à été ouverte. Les 57 élèves attendus se sont transformés en une petite cinquantaine. Il était tout de même important de prendre en considération le fait que ces deux classes autour de 20 élèves, s’organisaient sur 4 niveaux.

Alvignac/Miers/Rocamadour : Les parents et élus ont défendu la création d’un sixième poste tout au long du printemps. Avec 128 élèves pour 5 enseignants, sans aucune scolarisation des deux ans possible, la rentrée est tendue. Les parents demandent encore. Le SNUipp-FSU pense aux élèves de PS/MS, ils sont 30, ce n’est vraiment pas l’idéal pour construire du langage oral. Le DASEN n’envisage pas d’ouverture en dessous de 130 élèves.

Cette carte scolaire a eu sur d’autres secteurs des effets douloureux, Vire /Lot a quitté le RPI Duravel et a organisé le transport vers Puy l’Evèque. Montcabrier envoie les élèves à Puy l’Evèque, tandis que St Martin le Redon vers vers Duravel Touzac Soturac.

RYTHMES

Le SNUipp demande un retour départemental aux 4 jours, pour la rentrée 2018. Comment envisager autre chose à la vue des différentes enquêtes réalisées (CHSCT 46, SNUipp 46, SNUipp national). De plus, la disparition de la gratuité des transports, l’incertitude concernant les emplois aidés sont autant d’entraves au maintien de la semaine de 9 demi journées. Si certains ont pu localement trouver une organisation satisfaisante, de nombreux maires sont dan une impasse financière, les collègues n’y trouvent pas leur compte, et les promesses du périscolaire ne sont bien souvent pas là.

Contrats aidés : la DSDEN pense avoir les contrats nécessaires pour assurer correctement la scolarisation des élèves dans le handicap. L’augmentation des notifications est déjà prévue, et la montée des contrats CUI en contrats d’AESH se poursuit (49 AESH sur le département aujourd’hui).

CAPD de rentrée :

Les affectations que vous avions diffusées en juin ont été actées, voir lettre d’info du 5 juillet.

Le département pourrait faire entrer 3 personnes par ineat encore, mais les possibilités se rétrécissent au fur et à mesure de l’avancée de l’année.

Remplacement : il semble s’annoncer mieux que l’an passé même si de nombreux congés maladies arrivent dans les circos, ainsi que des congés maternités.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.