www.snuipp.fr

SNUipp - FSU 46

Navigation

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 octobre 2018

Retraites : vers une nouvelle réforme ?

La rentrée est l’occasion pour certains de dire : C’est la dernière ! et donc pour d’autres de projeter une date de départ ou du moins de commencer à y penser.

Quelques éléments de réflexion :

Situation actuelle

En 2016, près de 6 800 enseignant·es du premier degré public sont parti·es en retraite avec une pension mensuelle brute moyenne de 2 002 euros. La plupart sont d’ex instituteur·trices (catégorie active) dont l’âge d’ouverture des droits à pension est à 57 ans. En raison des réformes successives et notamment de l’allongement du nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein et de l’instauration de la décote, l’âge de départ s’accroit chaque année, il était de 59,2 ans en 2016. Le nombre de départs avec décote est important chez les enseignant·es du premier degré. Dans la fonction publique d’État, les départs avec décote représentent 13 %.

Les enseignant·es, notamment celles et ceux en charge de classe, préfèrent sacrifier une partie non négligeable du montant de leur pension plutôt que de poursuivre leur activité quelques années de plus. Cet état de fait est extrêmement préoccupant pour l’avenir car l’âge de départ va obligatoirement reculer chaque année. Il est urgent que le ministère ouvre des négociations avec les organisations syndicales afin de mettre en place rapidement des dispositifs d’aménagement de fins de carrière.

Réforme des retraites 2019 : des perspectives inquiétantes

Les modalités de mise en œuvre de la future réforme laissent présager un impact très négatif pour les fonctionnaires. Avec des annonces présidentielles où la solidarité inter-générationnelle laisserait la place à un système par points, ou par euros cotisés. Le risque est grand d’un calcul très défavorable si aucune mesure spécifique n’est prise en compte : c’est l’ensemble des cotisations versées tout au long de la vie active qui servirait à calculer le montant de la pension.

Par ailleurs, si la future réforme prévoit d’inclure les indemnités dans le calcul de la pension de retraite (ce qui serait plutôt positif) , cette mesure n’aura que peu d’impact pour les enseignant·es du 1er degré dont les indemnités ne représentent en moyenne que 7 % de leurs revenus par rapport à la moyenne de 23 % d’indemnités perçues par l’ensemble des fonctionnaires.

Les choix politiques consistant à refuser d’augmenter la part des richesses pour financer les retraites en privilégiant la diminution des dépenses aboutira mécaniquement à un appauvrissement des retraité·es.

La double page FSU sur les moyens de faire autrement une réforme des retraites :

PDF - 733.4 ko
4_pages_retraites_fsu_no1_pour_un_scenario_durable_et_solidaire

La double page sur les droits qui pourraient être dans le viseur du gouvernement et de nouveaux droits à gagner :

PDF - 1.5 Mo
4_pages_retraites_fsu_no2_des_droits_a_preserver_et_a_conquerir

Les inquiétudes sont nombreuses concernant les retraites et le SNUipp vous engage à bien regarder les informations syndicales. Les adhérents peuvent même demander un rendez vous pour une projection de leur pension de retraite.

 

19 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU 46, tous droits réservés.