www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
19 décembre 2018

PE Stagiaires : Reclassement et prime d’entrée dans le métier

Reclassement

Principe

Le salaire est déterminé par l’échelon et le grade. Normalement, après l’admissibilité au concours de professeur des écoles, l’accès se fait au 1er échelon de la classe normale.

Le reclassement permet de prendre en compte des services accomplis avant d’accéder au corps des professeurs des écoles pour déterminer un échelon de départ plus favorable dès l’année de stage. Peuvent être pris en compte par exemple les temps de service d’emploi-avenir-professeur (EAP), d’assistant d’éducation, d’enseignant contractuel ainsi que tout autre emploi de contractuel ou de titulaire exercé dans l’un des trois versants de la fonction publique. Les services accomplis dans les établissements d’enseignement privés peuvent également être pris en compte.

Cette procédure est appelée « reclassement ».

Cela signifie que tout ou partie de la durée de ces services pourra être retenu pour calculer l’ancienneté d’échelon et permettre : soit d’être classé à un échelon supérieur, soit de bénéficier d’un report d’ancienneté et ainsi d’avancer la date de la prochaine promotion.

Ce reclassement est intégré dans l’AGS pour les fonctionnaires de la Fonction Publique d’Etat et sous certaines conditions pour les fonctionnaires issus des Fonctions Publiques Territoriales et Hospitalières. De plus, les services effectués en tant que contractuels ne sont pas pris en compte dans le calcul des trimestres ouvrant droit à pension. Ils le seront dans le cadre de la retraite du régime général de la sécurité sociale.

Les règles de classement varient en fonction de la catégorie des services effectués (A, B ou C), le type de services effectués (EAP, AED, surveillant) ou selon l’établissement dans lequel ont été réalisés les services (enseignement public ou privé).

Le SNUipp-FSU revendique une meilleure prise en compte de l’expérience professionnelle dans le classement après concours.

Contacte nous si tu dois déposer un dossier de reclassement : 05 65 22 12 79 ou snu46@snuipp.fr

Prime d’entrée dans le métier :

La prime d’entrée dans le métier est une prime de 1500€, versée automatiquement en deux fois depuis 2008. Elle est attribuée au titre de la première année d’exercice en tant que titulaire.

Pour les collègues titularisé-es au 1er septembre, la première partie de la prime devrait être versée avec la paye de novembre et la seconde avec la paye de février. A chaque versement, le montant est de 750€ brut avant la retenue des contributions et cotisations sociales. Le montant net est donc moindre.

Toutefois le décret n°2014-1007 du 4 septembre 2014 exclut du bénéfice de la prime d’entrée dans le métier les enseignant-es nouvellement titularisé-es ayant exercé des fonctions d’enseignement, d’éducation ou d’orientation préalablement à leur nomination pendant une durée supérieure à trois mois et qui bénéficient des nouvelles modalités de classement.

Tou-tes les nouvelles et nouveaux enseignant-es ayant été contractuel-les ou vacataires dans les années précédentes ne pourront donc pas percevoir cette indemnité. Les EAP (Emploi Avenir Professeur) et AED ne sont pas concerné-es par cette restriction. Les EAP nouvelle version (Etudiants Apprentis Professeurs) sont concerné-es par cette restriction.

Le ministère le justifie sous prétexte que désormais ces personnels ont droit à un classement plus avantageux qu’auparavant !

Le SNUipp-FSU continue de mener bataille auprès du ministère afin que la prime d’entrée dans le métier soit rendue accessible à l’ensemble des néo-titulaires.

 

Répondre à cet article

 

34 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.