www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 février 2019

Mouvement intra départemental des enseignants du premier degré

Les organisations syndicales nationales, SNUipp-FSU, SNUDI-FO, UNSEN-CGT Educ’Action, SE-UNSA, SUD-Education s’adressent au ministre de l’Education nationale (voir lettre ci-jointe) pour obtenir la suspension de la mise en œuvre des nouvelles modalités d’affectation des personnels du premier degré et demandent une audience auprès du ministre, le 13 février, afin de porter les revendications des personnels.
PNG - 51.4 ko
PDF - 264 ko
02_2019_courrier_unitaire_men_mobilite

Impréparation, dysfonctionnements prévisibles, dégradation des conditions de mobilité et d’affectation : les conditions de mise en œuvre du mouvement des personnels ont de quoi inquiéter, s’agissant d’une opération particulièrement importante dans la carrière et l’organisation de la vie professionnelle et personnelle des enseignants des écoles.

« La mise en application des directives nationales s’annonce comme un fiasco qui risque de dégrader durablement les conditions de mobilité et d’affectation et donc réduire encore davantage l’attractivité du métier. », déplorent ensemble le SNUipp-FSU, le Se-Unsa, le Snudi-FO, la CGT-Éduc-action et Sud-Éducation dans un courrier adressé au ministre de l’Éducation nationale le 6 février.

Pour rappel : les revendications mentionnées dans la première lettre intersyndicale :

- le maintien de la seconde phase du mouvement dans les départements où elle existait et leur rétablissement dans les autres,
- le maintien de l’AGS comme élément essentiel du barème pour tous les postes,
- la suppression des postes profilés au profit de postes à exigences particulières,
- le maintien de l’affectation sur des postes précis et non sur des zones, Le respect du caractère non obligatoire des vœux géographiques,
- l’affectation à titre provisoire des enseignants actuellement sans poste à titre définitif et qui n’obtiendraient aucun poste précisément demandé au mouvement,
- l’examen des notes de service départementales du mouvement en CAPD,
- l’augmentation du nombre de vœux.

 

Répondre à cet article

 

23 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.