www.snuipp.fr

SNUipp-FSU46 : syndicat des personnels des écoles.

Navigation

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 mars 2020

CHSCT du Lot du 10 mars 2020 – Déclaration liminaire FSU

Monsieur le Dasen et président du CHSCT-sd 46

une fois n’est pas coutume nous allons commencer par une note positive. Les membres FSU du CHSCT 46 se réjouissent du travail entamé par Monsieur Fage, sous la direction de M. Laborie. Le fait de se déplacer dans les écoles du Lot avec les APC pour apporter aux directeurs des informations en termes de sécurité et de mise en place des registres ne peut que nous satisfaire. Merci donc à eux et aux APC car cela participe de la défense et de l’amélioration de nos conditions de travail.

Merci également à vos services de commencer à communiquer plus régulièrement en direction des établissements pour sensibiliser à l’utilisation des registres aujourd’hui dématérialisés. Il faudrait également veiller à ce que les chefs d’établissement communiquent aux personnels du second degré la procédure pour accéder à ces registres dématérialisés.

Mais ce seront hélas les trop rares points positifs observés sur ce dernier trimestre. En effet pour le reste nous constatons que la situation a rarement été aussi délicate et tendue dans les établissements scolaires lotois qu’en cette année scolaire 2019-2020. Dans le premier degré, la surcharge de travail, le temps passé sur des logiciels inefficaces pour tenter de saisir des livrets d’évaluation ou des LSU, le manque de moyens des RASED, la perte de sens due aux injonctions et lubies hiérarchiques participent de l’épuisement et de la lassitude générale. Les fausses promesses à la télévision d’une hypothétique revalorisation font plus rire jaune qu’espérer. L’école de la confiance est un slogan devenu une triste farce. Le coup de massue final est venu de la promesse du Ministre d’une retraite à 1000 euros pour une carrière complète. Ce courrier a atterré jusqu’à des collègues qu’on n’avait jusqu’alors jamais vu s’offusquer. Cette réforme des retraites est injuste et très majoritairement rejetée par la population et les personnels. Mais le gouvernement est resté sourd et toujours dans une logique répressive lors des manifestations légitimes. Ce comportement et les dérives policières comme les atteintes aux droits syndicaux laisseront des traces jusque dans le Lot. Nous vous invitons, monsieur le président, à vous intéresser aux données recueillies par exemple lors de notre visite CHSCT de l’école Bénac à Cahors en décembre 2019 pour prendre toute la mesure de la gravité de la situation et du sentiment profond des collègues d’une inexorable dégradation de leurs conditions de travail. La défiance et l’écœurement s’installent dans les écoles lotoises. Et c’est bien parce qu’elles nourrissent le mal-être enseignant qu’elles augmentent les risques psychosociaux. Les membres FSU du CHSCT tiennent donc à tirer la sonnette d’alarme.

 

Répondre à cet article

 

29 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU46 : syndicat des personnels des écoles., tous droits réservés.