www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Archives  / 2005/2006 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 avril 2005

Concours de Recrutement de Professeurs des Ecoles : CRPE

à propos du projet en cours

CRPE TEXTE COMMUN SNEP - SNESUP - SNUIPP (FSU) À PROPOS DU PROJET DE CONCOURS PE mercredi 6 avril 2005

Paris, le 4 Avril 2005.

Le concours de recrutement de professeurs des écoles est, pour nous, un élément important dans le processus de formation qui va du cursus licence à l’entrée progressive dans le métier.

Toute réflexion sur la nature des épreuves du concours doit être liée aux contenus de formation en amont et en aval -pré-pro, PE1, PE2, entrée dans le métier- et à la définition du sens du métier. La polyvalence du professeur d’école, qui doit s’inscrire dans une perspective de polyvalence d’équipe, doit se traduire, au niveau du CRPE, par la prise en compte des disciplines scolaires qui contribuent toutes à la réussite des élèves.

Le Ministère nous propose une nouvelle maquette de formation liée à un projet de concours qui serait applicable dès la rentrée 2005 pour la session 2006.

Ce projet pose des problèmes de calendrier, de conception et de mise en œuvre. Il impose une réorganisation des plans de formation dans les IUFM dans une précipitation peu propice à la réflexion collective. Il se fait dans un contexte où nous ne connaissons ni le cahier des charges de la formation, ni les conséquences de l’intégration des IUFM à l’Université. Dans un souci de cohérence, l’articulation de ces différents éléments est nécessaire.

Par ailleurs, l’analyse des épreuves telles qu’elles sont formulées dans le projet actuel (version du 15 février 2005) nous amène à rappeler un certain nombre de remarques :

l’ajout d’une troisième épreuve d’admission permet de sortir du duo « maths-français » comme seules épreuves sélectives. Mais nous nous interrogeons sur les choix disciplinaires et didactiques de cette épreuve, notamment en ce qui concerne la mineure ; l’équilibre entre connaissances notionnelles et analyse didactique doit être recherché ; l’épreuve d’EPS, uniquement basée sur une épreuve physique, n’est pas acceptable. La dimension « entretien pédagogique et didactique » doit être réintroduite. Les épreuves physiques proposées doivent être revues ; l’épreuve d’entretien ne doit pas être une épreuve « fourre-tout », elle doit permettre une réelle synthèse de connaissances relatives à l’institution scolaire, à l’enfant et à l’adolescence, à la pratique enseignante et aux finalités de l’éducation ; les Arts doivent avoir une place bien identifiée ; l’épreuve de L.V étant obligatoire, il faudra veiller à ce que les cursus universitaires en amont du concours y préparent ; la possibilité d’une épreuve de langue régionale doit être rétablie.

En conséquence, les syndicats soussignés demandent :

le report de la mise application de ce concours en 2007, quand seront connues les conditions d’intégration dans les universités. la connaissance du cahier des charges de la formation. la révision du projet actuel prenant en compte les principes énoncés ci-dessus.

Au regard de cela, les équipes de formateurs pourront, en toute connaissance de cause, revoir les plans de formation.

 

79 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.