www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Archives  / 2005/2006 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 novembre 2005

Plus d’écoles pour moins de violence

A propos de la violence dans les banlieues

Plus d’Ecole contre l’exclusion et la violence

Des enfants sont morts parce qu’ils ont eu peur de la police. Un homme est décédé en prenant des photos de lampadaires. Des équipements publics, des gymnases, des transports collectifs, des écoles sont incendiés et vont faire défaut à la population. Ces violences ne sont pas acceptables. Le mépris et la stigmatisation des jeunes exprimés par le Ministre de l’Intérieur n’ont fait qu’amplifier le sentiment d’injustice lié aux difficultés que rencontrent la population et que nous dénonçons : chômage, précarité, discriminations, inégalités, échec scolaire ... La diminution des subventions aux associations, la fermeture de services publics de proximité, les fermetures de classes, la suppression des aides-éducateurs, l’abandon de la politique des ZEP ont fragilisé nombre d’écoles. Présentes dans tous les quartiers, les écoles maternelles et élémentaires représentent un lieu d’échanges et de rencontres quotidiennes entre les enseignants et les familles. La destruction d’écoles est incompréhensible. Les enseignants des écoles cherchent au quotidien à faire que les inégalités sociales ne deviennent pas inéluctablement des inégalités scolaires : l’avenir des enfants se construit pour partie entre les murs de l’école. La violence ne résout rien et aggrave la situation dans ces quartiers. Au delà, cette situation appelle d’autres solutions politiques : politique de l’emploi, de logement, d’équipements et de développement des services publics. Dans l’immédiat le SNUipp s’adresse au ministère et au gouvernement pour que soient prises des mesures d’urgence qui permettent le rétablissement de la scolarisation des enfants. Il appelle les enseignants à mettre en place des initiatives favorisant le dialogue et des rencontres pour faire reculer l’incompréhension. Il invite les personnels des écoles et les parents d’élèves à participer aux actions et aux rassemblements pour développer les services publics et faire reculer les exclusions. C’est le sens de la manifestation du 19 Novembre.

 

79 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.