www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Archives  / 2006/2007  / Actualité en débat 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 novembre 2005

Lundi de Pentecôte

Lettre au ministre

L’arrété concernant le jour de solidarité vient de paraître. Il prévoit pour le premier degré que l’IEN fixe cette journée ( ou ces 2 demi-journée) en concertation avec le conseil des maîtres. Le SNUipp vous propose d’écrire la lettre suivante au ministre que vous pouvez reproduire avec un copier/coller.

Ecole : .............................................................................. Conseil des maîtres du ................................................

à M. le Ministre de l’Education Nationale s/c de Mme ou M. l’I.E.N.

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale,

Vous nous demandez notre avis sur l’organisation de deux demi-journées de concertation qui nous sont imposées au titre de la solidarité.

Cette décision unilatérale est injuste et inefficace. Deux demi-journées imposées de travail gratuit seraient sensées contribuer à cette solidarité. Pour garantir la prise en charge solidaire de la perte de l’autonomie, en raison de l’âge ou du handicap, d’autres choix sont nécessaires et possibles.

Nous sommes pleinement investis dans notre mission. En plus des heures d’enseignement, nous consacrons toujours plus de temps au nécessaire travail en équipe, aux équipes éducatives, aux concertations, aux relations toujours plus nombreuses avec nos partenaires, avec les familles de nos élèves. Nous sommes déjà contraints de consacrer une part de notre temps personnel pour assumer toutes ces tâches. Ce temps dépasse largement les deux demi-journées que vous voulez nous imposer.

Vous voudrez bien considérer, Monsieur le Ministre, que nous accomplissons déjà ce temps de travail.

 

79 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.