www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

Vous êtes actuellement : Archives  / 2005/2006 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 février 2006

comtpe rendu du CTPD du 7 février 2006

Compte rendu du CTPD du 7/02/2006

Compte rendu du CTPD du 7/02/2006

En introduction l’Inspecteur d’Académie a rappelé les critères de répartition des postes dans l’Académie de Toulouse en précisant que la dotation actuelle de 0 dans le Lot permettait de répondre aux besoins essentiels des élèves tant par le qualitatif que par le quantitatif. Il a qualifié la carte scolaire 2006/07 de « carte modeste ».

Pour l’IA , ce projet de dotation est d’une part calé sur l’évolution démographique en ce qui concerne les ouvertures et les fermetures, sur quelques mesures diverses et des changements d’intitulés : MDPH (maison départementale du handicap) maîtres référents (secrétaires de CCPE...) et d’autre part essaie de préserver les dispositifs mis en place les années passées et qui ont montré leur efficacité ( handicap, LV, primo arrivants...mise en place du plan de rénovation des sciences...). 1-Etude des propositions de carte scolaire. En préambule, Monsieur l’Inspecteur a longuement prouvé ses aptitudes à la logique comptable que nous lui connaissons tous. Il a utilisé ses prévisions d’effectifs dans les grandes villes( Cahors, Gourdon Souillac, Figeac), les capacités d’accueil et a calculé le nombre de places disponibles en globalisant les effectifs sur le département puis sur les grandes villes. Ce qui donne :

Enseignement pré-élémentaire : capacité d ‘accueil théorique de 7084 places rentrée 2006/07 pour 6917 en 2005/06. Places disponibles : 1768 soit 24,16% Sur les 4 grandes villes (en globalisant et avec les 2 ans) : accueil théorique : 1711 places et 367 places disponibles. Cahors : 254 places disponibles, 27,17% Figeac : 9% Gourdon : 29,57% Souillac : 8,20% Conclusion de l’IA : Il y a donc de la place pour accueillir tous les élèves y compris les 2 ans, cette étude est faite à partir du document de transparence qui tient compte de la réalité d’accueil et en utilisant la capacité d’accueil maxi.

Enseignement élémentaire : Capacité totale d’accueil (département) : 9665 places Nombre de places disponibles : 1541 places

Prévisions sur les 4 grandes villes : 2230 places 211 places disponibles. Cahors : 10,51 % Figeac : 9,43% Gourdon : 5,30% Souillac : 9,52%

Conclusion de l’IA : « Possibilité d’accueil des 2 ans et il est même clairement établi que plus on scolarise de 2 ans plus on est dans une stratégie de conserver les emplois »

Le SNUipp fait part de son étonnement face au nombre de places disponibles et demande quelles sont exactement les méthodes de calcul utilisées par l’administration qui répond :document de transparence des effectifs réels et capacité d’accueil maxi. Avec les calculs de l’inspecteur d’académie, la moyenne dans les écoles maternelles seraient d’environ 33 élèves / classe.

Le SNUipp s’est opposé par vote à toutes les fermetures proposées par l’ administration et a voté pour toutes les ouvertures proposées. Il a défendu toutes les écoles proposées à la fermeture et a motivé toutes les propositions d’ouverture avec les éléments que celles-ci lui avaient communiqué.

La carte scolaire peut être consultée sur le site du SNUipp en cliquant ici

2-Mesures diverses et changements d’intitulés :

MDPH : Il s’agit d’un transfert de postes et non de personnes. Les personnels restent sur leur support jusqu’à la fin de l ‘année scolaire et restent à l’Education nationale sauf s’ils désirent partir.

La CCSD sera remplacée par une nouvelle commission mais reste à l’EN et se préoccupera essentiellement de l’affectation et du suivi des enfants dans les établissements adaptés.

Les maîtres référents : auront en charge des élèves relevant du handicap mais travailleront aussi à la mise en place de l’enseignement adapté.

Le SNUipp demande si les zones d’intervention sont définies.

L’IA répond que ce n’est pas encore déterminé et que le texte laisse une part de latitude quant au rattachement de ces postes.

Le SNUipp réitère sa demande sur l’IR de Viazac qui n’a pas de directeur pédagogique (appui circulaire du 18 nov 1991).

L’IA répond qu’il y a trop d’enseignants sur Viazac et que dans d’autres départements ces postes sont utilisés comme postes vacants.

SAPAD : actuellement 14 enfants sont pris en charge et bénéficient d’un accompagnement pédagogique Prochainement une réunion des intervenants sera mise en place pour faire un bilan mais pour l’administration, d’ores et déjà cette initiative est une réussite.

 

27 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.