www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

28 janvier 2004

Mieux connaître l’AIS et les structures spécialisées

Les structures spécialisées

- SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté) Les SEGPA accueillent des élèves présentant des difficultés scolaires graves et persistantes. L’admission en SEGPA relève des commissions CCPE et CCSD. La scolarisation des adolescents en grande difficulté dans une structure spécialisée doit leur permettre d’acquérir dans le service public, une formation qualifiante de niveau 5.

QUI PEUT ENSEIGNER ? Des instituteurs ou PE spécialisés option F pour ce qui relève de l’enseignement général. Des professeurs de lycée professionnel Des PEGC ou certifiés pour l’EPS, les sciences physiques, les langues vivantes.

- UPI (Unité Pédagogique d’Intégration) C’est une structure récente, favorisant les démarches individuelles d’intégration. Les UPI sont implantées dans les collèges. Elles peuvent accueillir les élèves de 11 à 16 ans. C’est l’une des voies offertes aux élèves des CLIS 1. L’élève d’UPI bénéficiera de l’aide d’un SESSAD, à défaut de spécialistes du secteur privé. Les textes précises que « l’élève admis en UPI doit se situer dans une dynamique de progrès lui permettant de poursuivre des apprentissages de nature scolaire ».

- SESSAD (Service d’Education Spéciale et de Soins à Domicile) C’est une structure qui permet la réussite de l’intégration d’un enfant en difficulté. Leurs missions sont définies par un agrément d’âge et de contenu d’intervention
- Soit la prise en charge précoce (O à 6 ans) d’enfants présentant une déficience.
- Soit la prise en charge du « soutien à l’intégration scolaire ou l’acquisition de l’autonomie ».

Cette mission permet de construire une véritable coopération, codifiée par une convention, entre la structure école « chargée des apprentissages scolaires » et les structures de soins ( aide, soutien, soin, accompagnement familial). Le suivi d’un enfant par un SESSAD est décidé par la CDES avec l’accord de la famille.

QUI Y TRAVAILLE ? Les services d’un SESSAD comprennent du personnel : · Médical (psy, pédiatre ... ) · Paramédical ( infirmier, kiné, orthophoniste ... ) · Educatif (éduacteur... · Pédagogique ( enseignant spécialisés ... )

- IME(Institut Médico-Educatif) Certains enfants, en raison de leur handicap, ont besoin d’une prise en charge particulière dans un établissement spécialisé pour poursuivre leur scolarité. Il s’agit d’établissements médico-éducatifs. L’orientation des élèves se fait par la CDES. Des centres pour déficients sensoriels accueillent des élèves handicapés auditifs ou visuels orientés par la CDES. La prise en charge est assurée par du personnel médico-éducatif et des enseignants spécialisés.

- · Les Instituts Médico-Pédagogique ont pour objet l’éducation, les soins et l’enseignement aux enfants handicapés de 6 à 14 ans environ.
- · Les Instituts Médico-Professionnel visent à une expérience professionnelle débouchant sur une formation et une insertion sociale et professionnelle qui peut être un emploi protégé réservé aux handicapés. Ils assurent un enseignement général et pré-professionnel, voire professionnel, à des adolescents déficients intellectuels de 14 à 20 ans.
- · Les Instituts de Rééducation, spécialisés dans l’éducation des enfants manifestant des troubles de la conduite ou du comportement a priori sans déficience intellectuelle. Les enseignements généraux sont assurés par des enseignants spécialisés (option D).

- CAMSP(Centre d’Action Médico-Social Précoce) Les CAMSP dépistent et assurent la cure ambulatoire et la rééducation des enfants de 0 à 6 ans qui présentent des déficiences sensorielles, motrices ou mentales, au vu d’une adaptation sociale dans leur milieu naturel. Ils exercent des actions préventives spécialisées ainsi qu’une guidance des familles. Les interventions se font soit dans les locaux du centre, soit au domicile.

QUI Y TRAVAILLE ? Un directeur, une équipe médicale et para médicale (pédiatre, psychologue, orthophoniste ... ), des éducateurs spécialisés, une assistante sociale, du personnel Education nationale, s’il y a un protocole d’accord (instit ou PE spécialisés, psy scolaire).

- CMPP (Centre Médico-Psycho-Pédagogique) Ce sont des établissements de cure et de prévention à caractère médical, qui proposent un traitement sous surveillance médicale des troubles et inadaptations mentales chez l’enfant de 0 à 20 ans. Leur mission est le diagnostic et le traitement auprès des « inadaptés mentaux dont l’inadaptation est liée à des troubles neuro-psychiques ou à des troubles du comportement susceptibles d’une thérapeutique médicale, d’une rééducation médico-pychologique ou d’une rééducation psycho-thérapeutique ou psychopédagogique sous autorité médicale ». L’orientation de l’enfant se fait par le médecin de la famille, le maître, le psychologue ou le rééducateur, ou par une commission spécialisée. Le traitement consiste à un certain nombre de séances (gratuites). La consultation peut être libre.

QUI Y TRAVAILLE ? Un directeur médical, le secteur médical et paramédical, des assistantes sociales, des personnels de l’Education Nationale s’il y a un protocole, instit ou PE spécialisés en RPP (rééducation orientation et psychopédagogie), RPM (rééducateur orientation et psychomotricité), CAPSAIS option « G » et psychologue scolaire.

- L’école à l’hôpital Hôpitaux de jour Classe spécialisée accueillant des enfants à temps plein ou partiel. _ Ils peuvent parfois être scolarisés en « classe normale » ou spécialisée à l’extérieur. Intégration en liaison avec les CCPE. Le temps scolaire est variable selon l’âge et l’état de chaque enfant. Classe thérapeutique accueille des enfants aux pathologies graves. L’enseignant est assisté d’un éducateur spécialisé de l’hôpital de jour. Enseignant option D. Les enfants viennent de tout le département, sont pris en charge de la maternelle au secondaire dans des classes des services ou au chevet des malades. Les enseignants sont titulaires d’un CAPSAIS option C. L’école a pour objectif d’être un point de repère pour l’enfant, elle permet d’atténuer les effets de l’hospitalisation, de maintenir le lien avec l’école d’origine et la vie à l’extérieur.

- Centre de rééducation fonctionnelle Cet établissement fonctionne avec des classes spécialisées intégrées, accueillant des enfants présentant des handicaps moteur de tous types : séquelles de brûlures, scolioses, traumas crâniens, séquelles de tumeurs, myopathies .... l’objectif est de préserver un point de repère pour l’enfant et maintenir le lien avec l’extérieur.

 

79 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.