www.snuipp.fr

SNUipp - FSU 46

Navigation

Vous êtes actuellement : Infos carrière 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 mai 2009

Compte rendu de la CAPD du 18 mai

Au sommaire de ce compte rendu : Congé de formation, Liste aptitude intégration dans le corps des PE , Postes adaptés de courtes durées, Nombre de PE2 pour l’an prochain , Paiement des frais de déplacement sur postes fractionnés, Jardins d’éveil, Entretien postes particuliers et Prime passation des évaluations .

Congé de formation : 7 candidats. L’administration annonce un contingent de 12 mois. Germier Christian ( 6 mois ) : master 1 sciences de l’éducation.

Lafon Sylvie ( hors contingent ) pour une formation DU de 100h langage , motricité, troubles des apprentissages chez l’enfant.

Les 6 mois restant seront proposés dans l’ordre du barème aux autres candidats ayant un avis favorable. Un candidat a reçu un avis défavorable au vu de sa fonction ( psychologue ) que l’administration considère comme essentielle. Pour le SNUipp, encore une fois, cet argument n’est pas recevable.

Liste aptitude intégration dans le corps des PE : Pour un contingent de 12 places, 4 candidatures. L’administration s’interroge sur le fait du petit nombre de candidatures. Elle va relancer la liste d’aptitude. Il reste actuellement 45 instituteurs dans le département dont 4 sont logés et 3 n’ont pas atteint les 15 ans de service.

Pour le SNUipp, l’intégration par liste d’aptitude est nettement moins avantageux que l’intégration par concours interne ( seulement 2 places cette année). La revalorisation est loin d’être importante.

Postes adaptés de courtes durées : 1 seul avis de type 1 ( urgence médicale ) a été donné par la commission rectorale sur 4 demandes.

Il a été décidé lors de la CAPD de lui conserver son poste durant son affectation sur poste adapté.

Si l’an passé, au niveau académique, il y avait 36 emplois temps plein pour ce genre de poste, permettant aux enseignants de continuer de travailler malgré leur handicap, cette année, seulement 30 emplois temps plein sont disponibles.

Nombre de PE2 pour l’an prochain : 16 PE2 seront en formation à Cahors.

Le SNUipp déplore la diminution importante de ce chiffre. En conséquence, ce faible contingent va impacter directement la formation continue ( baisse du nombre de stagiaires remplacés par les PE2 et baisse du nombre d’heures formation continue dûes par l’IUFM ).

Autre conséquence : le département avait utilisé les PE2 en stage filé pour les remplacements de directeurs au delà de 4 classes. Ce ne pourra plus être le cas l’an prochain. ( 13 écoles à 4 classes ) réduisant encore le volant de titulaires remplaçants.

L’administration a expliqué ce faible nombre en invoquant un arbitrage rectoral : Le LOT était le seul département ayant un surnombre de PE2 par rapport aux écoles à 4 classes.

Paiement des frais de déplacement sur postes fractionnés. Le SNUipp a abordé la question du paiement des frais de déplacement sur les postes fractionnés. Le Tribunal Administratif a reconnu le rattachement à une seule école comme résidence administrative, imposant par là-même le paiement des déplacements dès lors que l’on sort de la résidence administrative ou de la résidence personnelle.

L’administration a reconnu que le rectorat lui avait demandé un état des lieux.

Le SNUipp demande aux personnels qui sont ou ont été nommés sur de tels postes de prendre contact avec lui.

Jardins d’éveil : Aucun jardin d’éveil n’est actuellement mis en place pour la rentrée 2009. Cajarc ne fonctionnera pas comme un jardin mais plutôt comme une coopération Educ Nationale – association petite enfance. Les enfants lorsqu’ils seront pris en charge par l’association ne seront plus sous la responsabilité de l’Education Nationale.

A ce jour, les textes ne sont pas encore parus. Ces jardins d’éveil relèvent bien du ministère de la famille.

Si Cajarc a été choisi pour cette expérience, c’est selon l’administration pour répondre à une urgence sociale.

Pour le SNUipp, il aurait été préférable de ne pas fermer une classe dans cette école. En mettant en place, cette expérience, l’administration reconnaît la justesse de nos propos en CTPD et CDEN.

Entretien postes particuliers : L’administration a reconnu que, lors des entretiens pour les postes de directions ( plus de 10 classes), le principal critère était la qualité de la personne à diriger comme un EPEP l’établissement, parlant même de direction managériale, de performances, de mise au pas des adjonts.

Le SNUipp s’élève contre cette façon de voir les choses qui rappelle les tristement célèbres : « Maitres Directeurs ».

Prime passation des évaluations : L’administration indique que cette prime sera versée au prorata du temps passés dans la classe. Par exemple : un collègue ayant un CM2 à 75% se verra attribuer 75% de la prime.

 

Répondre à cet article

 

9 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU 46, tous droits réservés.