www.snuipp.fr

SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot

Navigation

9 juin 2009

compte rendu de la CAPD du 9 juin 2009 mouvement

Compte rendu de la CAPD :

Liste aptitude hors classe :

Le ministre avait envoyé un lettre de cadrage permettant aux inspecteurs d’académie de « récompenser » les directeur(trice)s en leur attribuant un point supplémentaire. Le LOT a bien sur voulu appliquer cette mesure. Pour le SNUipp, il y a trop peu de passages à la hors classe. Cette mesure ne peut s’appliquer qu’à un petit nombre de collègues puisque beaucoup de collègues sont des directeur(trice)s de classe unique. Si on veut revaloriser la fonction de direction, cela passe par une mesure générale et non par une mesure parcellaire. Après avoir « profilé » les postes de direction de 10 classes et plus, voilà encore une mesure qui favorise la mise la concurrence des personnels. On est dans un "pilotage managérial", comme aime si bien le dire monsieur l’Inspecteur d’Académie. On est bien loin de la vision de service public. Le vote de cette mesure a été demandé : 5 votes contre de la part des syndicats. Pour le moment, le nombre de passages n’est pas connu. Une liste de 20 noms a été établie par l’administration.

Mouvement départemental :

L’administration se félicite que le mouvement se soit bien passé. Le défi a été tenu, les engagements honorés. Un maximum de personnes ont trouvé un poste dès la première phase. Des statistiques sont bonnes : 278 candidats ; 180 ont obtenu une mutation ( 155 l’an dernier) dont 27 après extension ; 71 ( 60 l’an dernier) sont maintenus.

Pour le SNUipp, la pagaille la plus grande a régné sur tout le mouvement. Il a été compliqué à souhait. Il manque bien évidemment une seconde phase, comme le font beaucoup de départements, même dans l’académie. L’administration a été conduite à nommer des enseignants sur des postes qu’ils n’avaient pas choisis. Des postes se sont retrouvés dans le mouvement ( postes fractionnés, BD), d’autres ont disparu ( Payrac adj mat), des postes fantômes ont vu le jour ( BD Montcuq, BD Labastide-Murat). Le SNUipp souhaite un retour rapide au mouvement tel que nous le connaissions avec 2 phases et une phase d’ajustement. A l’heure actuelle, les enseignants ont reçu un mail dans leur boite iprof leur indiquant une proposition d’affectation. Ils vont recevoir dans les jours qui viennent leur affectation qui sera parfois différente. Voilà comment on engendre le stress chez les collègues, voilà comment on les inquiète. Le ministre a voulu se passer des organisations syndicales, il a tout faux : plus de 40 changements ont eu lieu durant la CAPD, montrant le bien fondé du contrôle syndical de cette opération.

Poste direction Cahors L Cancé : le poste de directeur a été attribué à un enseignant n’étant pas inscrit sur la liste d’aptitude à la fonction de direction alors que d’autres postulants l’étaient.

Le SNUipp a demandé l’application stricte de la règle du mouvement ( priorité à la liste d’aptitude). Refus de l’administration.Vote sur cette mesure : 2 contre ( SNUipp, SGEN ) 3 abstentions ( SE) 5 pour administration.

Poste fléché Montcléra : Aucun enseignant demandant ce poste n’avait l’habilitation. L’administration a demandé dans l’urgence à la conseillère pédagogique langue de s’assurer du niveau de langue des postulants.

Pour le SNUipp, cette manière de faire est consternante. La règle du mouvement est d’attribuer en priorité les postes aux personnes qui ont l’habilitation à titre définitif puis à titre provisoire, puis à ceux qui n’ont aucune habilitation. Jamais auparavant, on avait demandé une expertise. Il est vrai qu’il y avait un second mouvement qui pouvait régler ce problème. Demander une expertise, dans l’urgence, a entrainé l’impossibilité pour certains candidats de répondre à cette demande. L’IA a reconnu le bien fondé de cette demande et toute la chaine sur ce poste est bloquée pour permettre à tous les candidats de passer l’expertise.

Poste direction Figeac Paul Bert : dans un premier temps pas de candidats sur ce poste. Des candidatures ont été recueillies après coup. Demande des délégués des personnels de faire un appel d’offre. Refus de l’administration qui nomme à titre définitif. Vote sur cette mesure : 5 abstentions sur la nomination à titre définitif.( SNUipp, SGEN, SE ). L’IA maintien sa mesure.

Poste surnuméraire : le barème n’est pas respecté. L’IA nous explique qu’il souhaite que sur ces postes, on puisse y nommer des enseignants ayant des options ASH comme sur les postes fléchés difficultés scolaire.

Pour le SNUipp, une fois de plus l’administration ne respecte pas les règles. On voit bien qu’on rentre dans une période où les personnels seront nommés au bon vouloir de l’administration.

[*Autres informations :*]

Le LOT est en surnombre d’une vingtaine d’enseignants. Les personnes n’ayant pas de postes seront affectées provisoirement sur des BD.

Les PE2 nommés en extension de leur vœu pourront le refuser en prenant le risque de passer à la phase d’ajustement à la rentrée.

Inéat d’une collègue psy qui sera nommée sur le RASED de Puy l’Evêque : Caminada Françoise.

[*En conclusion de cette longue CAPD ( de 9h à 16 h ) : Beaucoup d’énergie, beaucoup de travail, beaucoup de complications pour arriver à un piètre résultat qui est loin de satisfaire tout le monde. Il est urgent de revenir à des pratiques qui ont prouvé leur efficacité.*]

 

79 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.