SNUipp - FSU 46
http://46.snuipp.fr/spip.php?article1994
Classe exceptionnelle : campagne 2018
mercredi, 11 avril 2018
/ SNUipp46

La campagne d’accès au 1er septembre 2017 (rétroactive) vient de se terminer :

barème du dernier promu au vivier 1 (vivier d’accès fonctionnel) 117 points
barème du dernier promu au vivier 2 (vivier d’accès par ancienneté HC) 138 points

Quelques statistiques :

PE classe normale 80 % femmes 20 % hommes
PE hors classe 66 % femmes 34 % hommes
PE classe exceptionnelle 54 % de femmes 46 % d’hommes
PE classe exceptionnelle Dans la classe 5 Hors de la classe : 8

Pour info, après discussion avec différents collègues des snuipp départementaux, le DASEN du 66 a priorisé (en dehors du barème), les collègues qui partaient à la retraite. Nous espérons que ce point de vue va infuser dans les différents départements.

Les éléments du barème, l’accès, et les infos générales ici.

Notre déclaration à la CAPD du 29 mars 2017

La commission paritaire se réunit aujourd’hui pour prononcer l’accès de 13 collègues à la classe exceptionnelle. Cet accès est pour eux un moment important de leur carrière.

Pour ceux qui ne pourront y accéder à la veille de leur départ en retraite cela va être une déception et un manque de reconnaissance. Sur 5 collègues retraitables au 1er septembre 2018 qui ont fait acte de candidature, seuls deux passeront à la classe exceptionnelle.

De même , nous constatons un renforcement des inégalités femmes – hommes. Si la profession compte plus de 82% de femmes, les fonctions prises en compte pour accéder au troisième grade sur-représentent les hommes. Aujourd’hui, seulement 66% des personnels atteignant la hors-classe sont des femmes, et seulement 53 % des candidats sont des candidates. Le respect de la proportion femme homme peine à s’installer.

Enfin, sur les 13 collègues accédant à ce nouveau grade, c’est uniquement 5 de ces derniers qui exercent au quotidien leur métier en classe. Les inégalités de déroulement de carrière sont donc renforcées dès cette année et chaque nouvelle promotion à ce grade aggravera cette situation. Il semblerait qu’être dans les équipes de circonscription facilite l’accès à ce troisième grade. Cela risque de nourrir un sentiment d’amertume entre les enseignants.

Cette distinction entre les personnels ne va-t-elle pas nuire à l’unité de corps nécessaire pour le bon fonctionnement de l’Education Nationale et la réussite de tous les élèves.

©Copyright 2006 - SNUipp - FSU 46, tous droits réservés.