SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot
http://46.snuipp.fr/spip.php?article2164
Groupe de travail académique sur le mouvement
mardi, 29 janvier 2019
/ SNUipp46

Comme jusqu’à maintenant, les collègues à Titre Définitif (TD) sur un poste pourront participer au premier mouvement, avec la possibilité de faire des vœux postes ou géographique.

Ce qui change, c’est pour les collègues sans poste (affectés à Titre Provisoire, TP). Ceux-ci devront faire 2 listes de vœux lors du premier mouvement :

- la première, identique à celle que nous connaissons aujourd’hui et à celle des collègues à TD
- la deuxième, avec d’autres vœux dont un vœux obligatoire géographique dans le cas où ils n’auraient rien eu lors de la première moulinette avec la première liste.

Les collègues qui obtiendront satisfaction seront nommés à TD.

A l’issue de ces deux tours, un collègue sans poste se retrouvera sur un poste à Titre Pro par extension...

C’est un algorithme qui le placera sur un poste qu’il n’a pas demandé en fonction de ce qu’il aura sans doute mis dans ces deux listes. Nous disons sans doute car aucune info en ce qui concerne l’algorithme. Et en ce qui concerne de très nombreux sujets car là aussi, les services sont dans le flou le plus total, se contredisant même parfois entre eux !

En ce qui concerne les vœux, il semblerait possible d’en faire plus de 30 (sûrement jusqu’à 40).

Mais il n’est pas exclu qu’il faille en faire 30 minimum dans la première liste si on est pas titulaire d’un poste (le DRH ne semblait pas d’accord avec certains responsables de services des DSDEN présents)...

Le vœu géographique de seconde liste sera obligatoire. Si on ne le rentre pas, pas de possibilité de valider son mouvement.

En ce qui concerne l’offre d’autant de postes vacants que de participants, l’administration va créer des postes "vides" de Titulaires de Secteur (TRS) et TR...

Sur les bonifications, le DRH renvoie au niveau des GT départementaux. Selon lui et la circulaire, les éléments de barèmes de la circulaire académique sont indicatifs et fixés lors des GT départementaux.

La circulaire départementale du mouvement devra être maintenant acté en CTSD.

Il y a eu de longues discussions mais les services sont dans un grand flou et sans connaissance de l’algorithme qui va gérer tout ça.

Le SNUipp a défendu ses positions : nous avons pointé les nombreux dysfonctionnement que nous pouvons déjà anticiper, rappeler notre attachement aux deux phases de mouvement, sur des postes précis, souligner la souffrance qu’allait engendrer une multiplication des affectations contraintes et l’opacité et le manque de transparence de cette nouvelle façon de faire.

©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.