SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot
http://46.snuipp.fr/spip.php?article2566
Coronavirus, on fait comment ? Article régulièrement actualisé
vendredi, 20 mars 2020
/ SNUipp46

ARTICLE REACTUALISE régulièrement

Le communiqué de presse de la FSU sur la dépêche du 30 mars 2020

PDF - 1.6 Mo
la FSU s’exprime la depeche

La déclaration de la FSU 46 au CHSCT du Lot le 30 mars 2020

COURRIER DE L’INTERSYNDICALE DE L’EDUCATION ADRESSE AU MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE LE 23 MARS 2020

Communiqué de presse de la FSU sur le manque de protection des enseignants accueillant les enfants des personnels soignants dans les écoles : il n’y a pas de protections suffisantes

PDF - 39.6 ko
communiqué de presse FSU 46 du 19 mars 2020 V4
PDF - 56.7 ko
Communiqué de presse SNUipp

Le SNUipp-FSU au niveau national et local a questionné les services sur la protection des enseignants qui accueilleront les enfants de soignants.

Ici le communiqué de presse pour que les enseignants volontaires puissent être sur la liste des bénéficiaires des masques de protection :

PDF - 178 ko
30_03_2020_courrier_men_jm_blanquer_accueil_des_enfants_des_soignants

Le DASEN du Lot estime que le lavage des mains est la mesure la plus importante et il faut faire en sorte que les enfants malades (fiévreux) ne soient pas accueillis. Il faut veiller à ce que ne soient accueillis que les enfants n’ayant vraiment pas de solution alternative, c’est le travail des directrices directeurs que nous saluons ici.

Les protections tels les masques sont réservés aux soignants. Le "nettoyage" des locaux dépend des mairies qui font selon leurs moyens.

Il ne nous a pas été donné de réponse sur la désinfection des locaux. La FSU a donc fait un communiqué de presse afin d’alerter sur la situation des enseignants des écoles réquisitionnées.

Vous pouvez vous déclarer enseignant volontaire en contactant votre circonscription. Plus il y a de volontaires, moins les tours de garde sont fréquents. C’est une organisation par demi-journée qui est souvent appliquée.

Les personnels fragiles restent chez eux : liste des pathologies ICI Si votre conjoint ou votre enfant est personne à risque, prenez en compte

La consigne pour l’ensemble des personnels des écoles est claire et simple :

seuls celles et ceux (sur la base du volontariat, le DASEN nous l’a répété) en charge de la garde des enfants des personnels des établissements de santé (consulter la liste) dans les écoles réquisitionnées sont présents dans les écoles (une ou deux par ville possédant un hôpital pour l’instant).

Cahors croix de fer et Z. Lafage ; Gourdon Frescaty, Figeac J. Marcenac, St Céré Soulhol, Montfaucon, Cajarc, Le Montat, Luzech...

Les autres enseignants sont à la maison en télétravail.

Le SNUipp et la FSU continuent de demander du matériel de désinfection et des protections pour les volontaires .

Mais comment garder des maternelles constamment à plus d’un mètre d’un adulte , entre eux ?

De plus la non protection des enseignants peut permettre la contamination des élèves accueillis. Puis de leurs parents soignants dont nous avons cruellement besoin : c’est contre productif !

PDF - 28.3 ko
Attestation_de_deplacement_derogatoire

Le site du gouvernement

La Foire Aux Questions sur le site du Ministere c’est ICI, réactualisé (Les réponses à vos questions sous la lettre de JM Blanquer)

- Tous les INSPE sont fermés jusqu’à nouvel ordre, comme tous les autres sites universitaires. Nous vous tiendrons informés de tout changement.

Le pays est au stade 3 d’une pandémie inédite ; raison pour laquelle le ministère vient d’annoncer sur son site que « l’ensemble des personnels des écoles et établissements scolaires ne sont pas tenus de rejoindre systématiquement à partir du lundi 16 mars leur lieu de travail »

Suite aux déclarations du premier ministre samedi 14 mars à 20h et du ministre de l’Education Nationale ce dimanche 15 mars à 8h30 en direct sur France info, les consignes à suivre sont les suivantes :

1) Le télétravail depuis son domicile est la norme et doit être privilégié pour assurer la continuité scolaire.

Les collègues (y compris en charge de direction) répondant aux situations suivantes restent chez eux : garde d’enfant(s), pathologie à risque ou vivant avec des personnes à risque (voir liste ici), présentant un éloignement trop important du lieu de travail, déplacement en transport en commun doivent rester à leur domicile.

"C’est pourquoi le SNUipp-FSU appelle les personnels des écoles (Enseignant-es, AESH, Services Civiques, etc.) à appliquer les consignes du ministère : limiter les déplacements et la présence sur les écoles (sur la base du volontariat) et privilégier le télétravail".

2) La présence dans les écoles ne doit avoir comme objectifs que :

- d’assurer la continuité qui ne peut se faire à distance (direction ou membre de l’équipe)
- d’accueillir les enfants des personnels hospitaliers qui n’ont aucun autre moyen de garde.

Le ministre a été clair, pour accueillir ces enfants, seuls les enseignant-es volontaires sont concerné-es.

Lundi 16 mars, toutes les écoles (où cela est possible) seront ouvertes avec les enseignant-es volontaires. Un état des lieux sera fait pour connaître le nombre d’enfants à accueillir et organiser des regroupements les jours suivants.

Les groupes d’enfants sont de 8 à 10 maximum. Assurez vous que les conditions d’accueil soient respectées : 10 élèves par groupe pas plus, présence de savon, serviettes à usage unique et gel. Si ce n’est pas le cas, saisissez l’IEN, les services municipaux et le SNUipp-FSU !

3) Il n’y aura aucune perte de salaire.

4) Les AESH et services civiques, sauf si elles sont volontaires, restent chez eux et seront payés.

5) Les établissements rattachés à l’ARS (IME, ITEP....) ne sont pas soumis aux règles de l’éducation nationale pour le non accueil des élèves, certains établissements sont fermés d’autres sont ouverts, mais des enseignant-es y travaillent. Nous demandons qu’il n’y ait pas d’obligation d’être sur le lieu de travail. Les enseignant-es communiqueront les activités pour leurs élèves par tout moyen à disposition.

Le SNUipp-FSU demande :

- que les personnels volontaires pour accueillir les enfants des personnels soignants dans les écoles bénéficient du matériel de protection préconisé par les autorités de santé

- que les IEN ne se reposent pas, seulement, sur les directions pour organiser cet accueil (exemple : s’il n’y a pas de volontaire, si la direction est indisponible ou une inorganisation de la municipalité)

- que l’ensemble des réunions, formations non indispensables (conseil d’école, réunion de directeur, formations pédagogiques ...) ainsi que les réunions qui engagent le suivi des élèves (EE, ESS...) soient reportées.

N’hésitez pas à revenir vers nous en cas de question.

Bon courage à vous toutes et vous tous.

©Copyright 2006 - SNUipp 46 : syndicat des enseignants du premier degré du Lot, tous droits réservés.