www.snuipp.fr

SNUipp-FSU46 : syndicat des personnels des écoles.

Navigation

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 février 2020

Hors classe : campagne 2020

La note de service n°2019-187 du 30.12.2019 relative à l’accès à la HC des PE au titre de l’année 2020 a été publiée au BO n°1 du 2 janvier 2020.

Retrouvez sur notre site spécifiquement dédié aux promotions à la hors classe toutes les informations et réponses aux questions que vous vous posez. N’hésitez pas aussi à contacter la section.

Si vous souhaitez que vos représentant-es du SNUipp-FSU46 élu-es à la CAPD suivent votre dossier et vérifient votre barème, complétez votre fiche de contrôle sur notre site e-hors-classe.

Contingent

Un arrêté publié au JO du 10 janvier 2020 relève le taux d’accès des professeurs des écoles à la Hors Classe à 17% (au lieu de 15.10% en 2019). Ce taux, conformément aux accords PPCR, est désormais identique à celui du second degré. Cela devrait correspondre à environ 2000 promotions supplémentaires.

Personnels éligibles à la hors classe

Les PE en position d’activité comptant au moins deux ans d’ancienneté dans le 9ème échelon dans la classe normale au 31 août 2020 ainsi que tous les collègues au 10ème et au 11ème échelon. Les PE en CLM, CLD, postes adaptés, etc… qui remplissent les conditions sont promouvables. Les PE en congé parental à la date d’observation (31 août) ne sont pas promouvables. Les PE détachés dans le corps des psyEN sont promouvables dans leur corps d’origine et dans leur corps d’accueil. Les personnels se trouvant dans certaines positions de disponibilité depuis le 7 septembre 2018 et qui exercent une activité professionnelle conservent leurs droits à avancement, conformément au décret n° 85-986 du 16 septembre 1985 modifié (articles 48-1 et 48-2). Ces collègues sont donc éligibles à la HC, dès lors qu’ils comptent au moins 2 ans d’ancienneté dans le 9ème échelon de la classe normale au 31 août 2020.

Établissement du tableau d’avancement et barème national

Le barème prend en compte deux éléments : l’appréciation de la DASEN + l’ancienneté dans la plage d’appel.

Lors de la campagne 2019, le dernier promu avait un barème de xxx mais tou-tes les promouvables avec un barème de xxx n’ont pas été promu-es. C’est l’ancienneté générale de service qui avait servi pour départager les exæquos.

Appréciation de la valeur professionnelle par le DASEN : excellent, très satisfaisant, satisfaisant, à consolider

Appréciation Points
Excellent120
Très satisfaisant 100
Satisfaisant80
A consolider 60

Pour les PE qui étaient déjà promouvables à la HC au titre de la campagne 2019, il s’agit de l’appréciation qui leur a été attribuée l’an passé. En l’état, cette appréciation n’est pas révisable : le SNUipp-FSU 46 est intervenu de nombreuses fois afin de demander sa révision, en effet le département du Lot est un de ceux où il y a le plus d’avis à consolider dans l’académie : c’est inadmissible !!

La note de service supprime toute référence aux anciennes notes pédagogiques arrêtées au 31 août 2016 ou 2017. Pour les collègues qui n’ont pas d’avis (soit ils n’en n’ont pas eu lors des 2 campagnes HC précédentes, soit ils n’ont pas pu bénéficier du 3ème RDV de carrière) : l’appréciation de leur valeur professionnelle par le DASEN se fondera sur le CV et sur l’avis de l’IEN ou de l’autorité auprès de laquelle ils exercent leurs fonctions.

Ancienneté de l’agent dans la plage d’appel

C’est l’ancienneté à compter de 2 ans révolus dans le 9ème échelon au 31 août 2020.

Echelon et ancienneté dans l’échelon au 31 août9 + 2 9 + 3 10 + 0 10 + 1 10 + 2 10 + 311 + 0 11 + 1 11 + 2 11 + 3 11 + 4 11 + 5 et plus
Points01020304050708090100110120

Lors de la campagne 2019, les promu-es étaient à minima au 10ème échelon avec deux ans d’ancienneté.

Le SNUipp-FSU obtient quelques avancées

Lors de la réunion multilatérale du 19 décembre à la DGRH, nous avons ainsi obtenu quelques avancées :

Le bilan 2019 du passage à la hors-classe des PE montre un léger accroissement du nombre de PE au 11e échelon. Il reste ainsi après la campagne de promotions 2 749 PE au 11e non promus, dont 1270 ancien-nes instits même si ce nombre diminue comparé aux 2 357 l’an dernier. La DGRH a pris l’engagement de réaliser une simulation en injectant 10 points de barème en plus à ces PE pour voir s’ils auraient été promus ainsi, ce qui ouvrirait la voie à une modification du barème pour la campagne 2021.

Le bilan montre également que les fortes différences d’ancienneté moyenne dans le grade entre les ancien-nes instits et les PE d’origine, la DGRH va en tenir compte en incitant, par note interne, à prendre l’AGS comme critère de départage premier.

Enfin le bilan montre un net progrès pour tendre vers une égalité entre les femmes et les hommes ainsi qu’une diminution également des inégalités liées aux fonctions.

Les revendications du SNUipp-FSU

Que soit appliqué le protocole PPCR qui prévoit une carrière sur au moins deux grades pour toutes et tous, en particulier, les collègues prochainement retraitables doivent en bénéficier dès maintenant ;

Prise en compte des carrières "retardées" pour celles est ceux qui ont été institutrices ou instituteurs par rapport à celles et ceux qui ont déroulé une carrière unique de PE ;

Respect du ratio hommes/femmes dans les promu.e.s ;

Faire entendre la colère de ceux et celles qui, au travers des avis et appréciations, sont blessé-es, ne se sentent pas reconnu-es dans leur travail ;

Pour que dans le cas de départage des exæquos ce soit comme les deux années précédentes l’ancienneté générale de service qui prime afin à nouveau de ne pas désavantager celles et ceux qui ont eu une carrière d’instit.

 

Répondre à cet article

 

233 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU46 : syndicat des personnels des écoles., tous droits réservés.