www.snuipp.fr

SNUipp-FSU46 : syndicat des personnels des écoles.

Navigation

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 novembre 2020

Réunion du groupe de travail « direction d’école » le 23/11/202020

Les organisations syndicales ont été réunies (par visioconférence) afin de participer à la présentation des premiers travaux du groupe départemental sur la direction d’école.

Les pistes de mesures en faveur des directeurs prennent appui sur le BO du 27 août 2020.

Les besoins prioritaires exprimés par les directeurs :
- la sécurité
- la priorisation de tâches
- le logiciel Onde
- les relations aux familles

Points abordés :

1) la formation

2 jours de formation (soit 12h) dès cette année scolaire. Ces 12h pourront être prises sur les 18h d’animations pédagogiques l’année où l’enseignant n’est pas engagé sur le plan français ou maths. Lorsqu’il est engagé sur un plan français ou maths, la formation pourra se tenir les mercredi ou durant les vacances avec récupération en ASA « autorisation d’absence). Ces formations se feront sur la base du volontariat,

2) les décharges

Des décharges en dehors du « quota » seront attribuées en cas de remplaçant disponible (on peut s’en étonner dans la mesure où sauf exception les décharges réglementaires ne sont pas assurées !), en priorisant les écoles à moins de 3 classes, en périodes 1 et 5 notamment. Une nouvelle organisation devra être trouvée afin de dégager du temps : utilisation de PES par exemple. Commentaire du Snuipp : si l’Inspection Académique semble mesurer la surcharge de travail des directeurs, si elle semble « sincère » à vouloir faire tout le possible pour répondre aux attentes du terrain, nous craignons qu’elle n’ait pas, comme trop souvent, les moyens de ses ambitions...

3) Planification des décharges de direction

Les décharges prévues à l’avance (au risque d’une annulation de dernière minute) selon un planning établi, semblent mieux répondre aux attentes des directeurs (prise de rendez vous, préparation du travail pédagogique pour le remplaçant, préparation de la journée de décharge…). Cette planification sera mise en place aussi souvent que possible.

4) Expérimentation d’une fonction de « référent directeur »

Un directeur, choisi pour son expérience et son expertise, pourrait assurer le rôle de référent. Il apporterait une aide sur la sécurité, il pourrait fournir des outils et aider à la gestion des relations humaines. Le nombre de ces directeurs, leur secteur, seront à définir.

Commentaire du Snuipp : Un directeur référent est un pair, et c’est bien cela que souhaitent les directeurs. Mais en définissant son rôle, on s’aperçoit qu’il ressemble aux « missions passées » de nos Conseillers Pédagogiques. Cette situation nous interroge : pourquoi pas un Conseiller Pédagogique dans ce rôle ? Soit il n’en aurait pas le temps, noyé sous les nombreuses tâches ( de moins en moins pédagogiques) confiées ces dernières années, soit il n’est plus perçu comme un pair par la profession. Dans les 2 cas, cela interroge !

5) Formation et utilisation des 108h

La définition de l’utilisation des 108h sera faite en équipe. Toutefois, L’IEN-A invite les équipes à poser, dès le début de l’année, les dates des différents Conseils, afin que chaque membre puisse s’organiser en fonction.

Commentaire du Snuipp : Il a été rappelé la consigne ministérielle qui demande dorénavant que le tableau de répartition ne soit plus retourné aux circonscriptions. Les 108h sont trop souvent dépassées lorsque l’on compte le travail invisible de l’enseignant. Côté directeur, le temps manque pour assurer les rencontres avec les familles.

7) Amélioration des outils informatiques.

Onde :
- il y a un besoin de formation (y compris pour les collectivités).
- Une notification automatique (par mail) lorsque la Mairie inscrit un élève est demandée
- L’export d’une liste au format tableur (et non csv qui demande des manipulations supplémentaires) est demandée (la demande initiale était un fichier excel : le Snuipp a rappelé que nombres d’écoles ne dispose pas de cet outil trop cher - quand il n’est pas piraté ! Un fichier dans un format « non propriétaire » est a favoriser

LSUN : Le Snuipp a réitéré sa demande de conservation des compétences choisies par l’enseignant d’une année sur l’autre. En effet, chaque rentrée, il faut passer un long temps à sélectionner les compétences à évaluer, alors que rien ne justifie un effacement durant les congés d’été.

8) Groupe de travail « Direction d’école »

Il devra se réunir une fois par trimestre, avec des dates connues à l’avance

9) Echanges entre pairs sur le temps des animations pédagogiques

- dès cette année pour les directeurs
- A l’avenir, chaque module de formation comprendra cet échange

Des questions demeurent : quotité de l’échange, possibilité de fractionner le temps, qui anime ?

10) la journée de pré-rentrée et de solidarité

Elle est définie par le recteur pour l’Académie (le marge de manœuvre est donc nulle !). Là encore nous avons rappelé notre souhait de reconquérir cette journée (que les besoins d’organisation de l’école nous oblige de toute façon à faire). D’ailleurs, comme le fait remarquer l’IEN-A, cette journée porte mal son nom puisque les travaux ne concernent plus la rentrée. Rebaptiser cette journée ne libérera pas de temps, et ne sera pas la réponse attendue par le terrain. Concernant la journée de solidarité, des thèmes seront définis en amont.

 

Répondre à cet article

 

214 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU46 : syndicat des personnels des écoles., tous droits réservés.