www.snuipp.fr

SNUipp-FSU46 : syndicat des personnels des écoles.

Navigation

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 décembre 2020

Non à la loi de sécurité globale

La coordination #STOPLOISECURITEGLOBALE46 appelle à se mobiliser contre la loi de sécurité globale.

Que ce soit dans l’affaire Benalla, ou lors de répression de mouvements sociaux (loi travail, loi Macron, retraites…), les violences policières envers des manifestants syndicalistes, gilets jaunes avec l’utilisation de LBD, grenades… celles à l’encontre du campement des migrants de la place de la République à Paris ou d’un producteur de musique, dans toutes ces situations ce sont les images qui ont permis de dévoiler au grand jour des exactions notoires des forces de l’ordre.

Nous apportons notre soutien aux victimes de toutes ces violences et agressions racistes, anti-militantes. Nous exigeons, au-delà des sanctions qui doivent être prises à l’encontre des auteurs de ces faits, qu’un profond changement soit effectué dans la politique de sécurité du gouvernement et de la doctrine du maintien de l’ordre.

La loi dite de sécurité globale, dans la droite ligne du nouveau schéma national du maintien de l’ordre, favoriserait les violences policières et conduirait à l’impunité pour les policiers coupables de violences. C’est une loi d’exception qui prend sa place dans le cadre d’un climat sécuritaire et autoritaire installé par le pouvoir et tourne le dos aux principes démocratiques et de la défense des libertés publiques. La réécriture de l’article 24 n’enlève rien à la dangerosité de cette loi. Cette proposition de loi doit être retirée ainsi que toutes les réformes qui criminalisent les mouvements sociaux.

PDF - 776 ko
2020_12-05 tract_stoploisecuriteglobale46 v5

 

Répondre à cet article

 

53 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU46 : syndicat des personnels des écoles., tous droits réservés.